Traitement de la spasmophilie

Le terme spasmophile désigne un individu qui aime avoir des contractions musculaires involontaires. Autant dire que cela n'a aucun sens et que les sujets souffrants de spasmophilie n'apprécient guère leur condition. En réalité, la spasmophilie n'existe pas. Il s'agit d'un terme utilisé uniquement en France et à mauvais escient.

Ce mot désigne en réalité un trouble anxieux. L'attaque de panique semble être le trouble se rapprochant le plus de la description que font les patients de ce qu'ils désignent par spasmophilie. Il peut cependant recouvrir un autre type de trouble anxieux.

Le plus souvent, le spasmophile pense souffrir d'un trouble organique (problème pulmonaire par exemple) et non d'un trouble psychique. Dès lors, les solutions recherchées sont organiques : consultations fréquentes chez le médecin traitant qui ne trouve rien et invite parfois le patient à aller voir du côté "psy". Le patient croit être incompris et pris pour un fou.

Le spasmophile n'est pas fou, il souffre d'un trouble anxieux dont les traitements sont largement connus et efficaces. La première étape du travail est que le patient se rende compte que son trouble n'est absolument pas lié à une cause organique, pour cela, une consultation chez le médecin traitant s'avère indispensable. La deuxième étape est de prendre conscience qu'il s'agit d'un trouble anxieux sans gravité aucune et bien connu par les psychologues et les psychiatres depuis plusieurs décennies. La dernière étape est de se prendre réellement en main afin de s'en sortir.

Quels sont les symptômes de la "spasmophilie" ?

Comme indiqué plus haut, il s'agit la plupart du temps d'attaque de panique avec pour caractéristiques principales la centration sur le corps et ses manifestations au travers de spasmes et d'hyperventilation.

Quel traitement psychologique de la "spasmophilie" ?

Les "spasmophiles" seront traités par thérapie comportementale et cognitive. Le modèle utilisé sera celui des troubles anxieux. Restructuration cognitive, analyse des pensées dysfonctionnelles, questionnement socratique seront autant d'étapes dans la thérapie. Pour ce type de trouble, la relaxation thérapeutique en complément de la thérapie s'avère être un outil puissant.


Comment commencer le traitement ?

Pour commencer la thérapie, prenez rendez-vous au 01.83.64.41.48 du lundi au samedi, de 8h à 20h. Lors du premier rendez-vous, le psychologue du cabinet vous indiquera les principales étapes de la thérapie et vous conseillera sur sa mise en place.